Thème : Sécurité
Le terrorisme est un phénomène nouveau en Tunisie
Personnalité politique
Explication :

A l'occasion de son interview sur la chaine nationale Wataniya 1 diffusée le 18 décembre 2014, le candidat Béji Caid Essebsi a affirmé que le terrorisme est un phénomène nouveau en Tunisie, le liant au contexte politique des 3 dernières années.

Cette affirmation est plutôt fausse.

En effet, à titre d'exemple, le 11 avril 2002, la synagogue de la Ghriba, à Djerba, a été la cible d'un attentat qui a fait 19 victimes dont trois Tunisiens. Il a été revendiqué par Al Qaïda[1].

Autre exemple, fin décembre 2006 et début janvier 2007, des violences opposent les forces de sécurité tunisiennes et un groupe se faisant appeler "armée d'Assad Ibn Fourat", sous tutelle du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC, devenu Al Qaïda au Maghreb islamique ou AQMI) algérien. Ces affrontements s'achèvent par une fusillade à Soliman le 3 janvier 2007[2].

Bien que ces attaques terroristes aient été plutôt limitées en nombre dans le passé, en toute rigueur, le terrorisme en Tunisie n'est dans l'absolu pas tout récent.

Source de l'affirmation:

Source de l'évaluation :

[1] http://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_de_la_Ghriba_du_11_avril_2002_en_Tunisie


[2] http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fusillade_de_Soliman


Date de publication : 30/12/2014

Béji Caïd Essebsi alias BCE, né le 29 novembre 1926 à Sidi Bou Saïd, est un homme politique et avocat tunisien qui occupe le poste de Premier ministre…

Plus de détails
#Birrasmi
Les candidats aux #TnElec14 disent-ils vrai ?
Inscription aux alertes