Thème : Santé
En France, avec la carte vitale, le citoyen va à l'hôpital et c'est l'État qui prend en charge les soins
Personnalité politique
Explication :

Les soins hospitaliers ne sont pas gratuits en France, contrairement à ce qui dit Larbi Nasra. In fine, quelqu'un paie, que ce soit le patient ou, pour la part remboursable, la sécurité sociale (à partir des cotisations sociales versées par les patrons et les salariés). Ce n'est que marginalement que l'État se substitue au patient ou à la sécurité sociale, généralement dans des cas très particuliers (grande précarité).

L'erreur de Larbi Nasra provient de la confusion qu'il fait entre plusieurs dispositifs existants : la carte vitale, la couverture maladie universelle, le tiers payant, l'aide médicale d'État, etc.

Le site vosdroits.service-public.fr (qui n'a malheureusement pas encore de strict équivalent en Tunisie) apporte des précisions utiles.

Ainsi, "en général, lorsque vous consultez un professionnel de santé, vous le réglez immédiatement ; l'Assurance maladie (et votre complémentaire santé si vous en avez une) vous rembourse ensuite les frais engagés, en totalité ou en partie (après transmission de la feuille de soins).

Par contre, lorsque vous bénéficiez du tiers payant, vous êtes dispensé de régler immédiatement le professionnel de santé : avec le tiers payant partiel, vous payez uniquement la part des frais non pris en charge par l'Assurance maladie (c'est-à-dire le ticket modérateur) ; dans le cas du tiers payant total, vous n'avez aucun frais à régler".

Le tiers payant s'applique de droit dans certaines situations de grande précarité, par exemple pour les titulaires de la couverture maladie universelle complémentaire (conditions de revenus et de résidence) ou les bénéficiaires de l'aide médicale d'État (conditions de revenus pour les étrangers en situation irrégulière). Il est aussi valable dans les établissements

En ce qui concerne la carte vitale, elle "permet de justifier de ses droits auprès des professionnels de santé et d'être remboursé dans un délai de 5 jours, sans avoir de démarches à effectuer".

Source de l'affirmation:

Replay de l'émission شكرا على الحضور

Source de l'évaluation :

Pour en savoir plus :

Date de publication : 22/05/2018

Larbi Nasra, est président-fondateur du parti «la Voix du peuple» et candidat aux élections présidentielles tunisiennes de 2014.Il lance le 12 février…

Plus de détails
#Birrasmi
Les candidats aux #TnElec14 disent-ils vrai ?
Inscription aux alertes